Château Meyre : Cru Bourgeois bio , beau et bon.

Le Château Meyre, c’est avant tout le coup de cœur de Madame Lenotre, épouse du très renommé pâtissier français Gaston Lenotre. Après plusieurs années de travail passionné, elle cède la propriété en 1998 à la famille Hetrakul, propriétaires actuels, c’est alors que la bâtisse devient un hôtel de charme. Le Château Meyre a décidé de s’orienter vers une agriculture plus raisonnée et de devenir propriété biologique en 2008. Après trois années de travail acharné, il obtient son premier vin certifié biologique en 2011. Du bio, du beau et du bon… Portrait imagé de ce Cru Bourgeois et de son responsable commercial, Pierre-Alexandre Gazaille.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0
hartcourt PAG

Curriculum Vitae

Nom(s): Gazaille

Prénom(s): Pierre-Alexandre

Date de naissance : 07/09/1988

Lieu : Périgueux.

Taille : Est-ce vraiment important ?

Parcours : Responsable Commercial Château Meyre.

Langues parlées: Anglais.

Sport-Hobbies : No sports, comme W.Churchill, Antiquité, Art, Politique.

1ère dégustation : Du champagne par mon Grand-Père maternel le jour de mon baptême.

Dernière dégustation : Château Rabaud Promis 1962, 1ier Cru Classé.

Dernière découverte vinique : Le dernier né de Château Meyre, vous aurez des nouvelles bientôt.

Plus beau souvenir de dégustation : Krug Clos du Mesnil 1990.

Pire souvenir de dégustation : « Dire du mal des autres est une façon malhonnête de se flatter » Oscar Wilde.

Vin préféré hormis le vôtre : Château Léoville Las Cases.

Signes extérieurs de bourgeoisie : Porter fièrement son nom et représenter dignement sa famille. Cela marche aussi avec les crus bourgeois.

Signes extérieurs d’anti bourgeoisie : Le manque d’humilité.

Une citation, une devise : “Ce que je cherche avant tout, c’est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau.”  Napoléon.

Votre rapport à la nature : Aimons la telle qu’elle est, à la fin c’est toujours elle qui décide.

«Porter fièrement son nom et représenter dignement sa famille.»

Plat préféré : La mique, plats corrézien symbole de tous nos repas de famille.

Restaurant préféré : Les Vielles Pierres, le restaurant de mes Grands-Parents aujourd’hui fermé.

Péché mignon : Gin et Cigares.

Curriculum Vini

Nom(s): Château Meyre.

Date de naissance : XVIIIème siècle

Lieu : Avensan, Haut-Médoc.

Signes distinctifs de bourgeoisie : Un pionnier de l’agriculture Biologique dans le Médoc et chez les Crus Bourgeois.

Votre vin est à boire avec : Avec envie et curiosité, sinon des filets de palombes.

Âge de prédilection : Entre cinq et dix ans pour la fraîcheur.

Portrait chinois

Si votre vin était :

Une chanson : G-Swing – Sing Sing Sing.

Un artiste : Dali.

Un livre : Professeur de beauté, Robert de Montesquiou.

Un film : La Grande Bouffe.

Une devise : Danton : « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ».

Un homme politique : Impossible le vin ne ment pas, mais certainement proche de  De Gaulle.

Un fromage : Comté jeune pour la vivacité.

Une charcuterie : Petit Jésus.

Un plat : Un Bœuf Wellington.

Un homme : Dan Hetrakul (le propriétaire de Château Meyre).

Une femme : Coco Chanel, la mode passe, le style reste.

Un objet : Une assiette du « service aux oiseaux de Buffon ».

Une oeuvre d’art : Le scrapbook de la café society par le Baron de Cabrol. L’œuvre d’une vie.

Une couleur : Le doré, celui de notre étiquette.

Une saison : Le printemps.

Une arme : La culture, celle qui permet de comprendre notre monde et d’innover.

Une force : L’élégance.

Une faiblesse : L’élégance vue par ceux qui n’en n’ont pas.

Un voyage : La Thaïlande, le pays des propriétaires de Château Meyre.

Une fleur : L’iris, car il n’apporte que des bonnes nouvelles.