Jean-Baptiste Cordonnier, « born to be wine » au Château Anthonic

Jean-Baptiste Cordonnier, à la tête du Château Anthonic à Moulis, s’est prêté au jeu du « questionnaire des bourgeois » pour nous faire découvrir autrement sa propriété, son vin et son univers. Attention ça décoiffe ! Mordu de moto, il nous embarque à toute allure au milieu de ses vignes à la rencontre de son histoire, de son parcours et de son Cru Bourgeois.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0
jean-baptiste-cordonnier-chateau-anthonic-cru-bourgeois

Curriculum Vitae

Nom(s):Cordonnier

Prénom(s): Jean-Baptiste

Date de naissance : 1er mai 1968

Lieu : Bruxelles

Taille : 1m84

Diplômes : Ingénieur agronome des eaux et forêts, Gembloux, Belgique.

Expériences professionnelles : Gestion d’une ferme, développement rural et enseignement agricole et général à Pointe Noire, Congo. Viticulteur à Moulis-en-Médoc.

Langues parlées : Anglais, allemand, Kikongo.

Sport-Hobbies : Nature, photo, course à pied, MOTO, MOTO et MOTO

1ère dégustation : Dans un cave de Bourgognes familiale pour mes 15 ans.

Dernière dégustation : Un cabernet sauvignon allemand de Rheinhessen, intéressante et bonne curiosité.

Dernière découverte vinique : El Sacramento, Rioja.

Plus beau souvenir de dégustation : Une bouteille d’Yquem qui se brise au débouchage, je n’avais jamais vu mon père aussi dépité, mais quel nez!

Pire souvenir de dégustation : Un Petrus bouchonné.

Vin préféré hormis le vôtre : Contino.

Signes extérieurs de bourgeoisie : J’aime faire de la moto.

Signes extérieurs d’anti bourgeoisie : J’aime faire de la moto.

Une citation / une devise : Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder (Oscar Wilde).

Plat préféré : Cogote de merluza

« Je parle trop souvent de Moto »

Restaurant préféré : Le Lion d’Or à Arcins.

Péché mignon : Je parle trop souvent de moto (aux dires de ma femme qui se trouve être aussi mon nègre)

Curriculum Vini

Nom(s): Château Anthonic. Mon nom est tiré d’un prénom traditionnel médocain.

Date de naissance : Je suis né à la fin du 18e siècle (je suis un des plus vieux vins de Moulis) mais n’ai été appelé Anthonic que depuis les années 1920 car le propriétaire de l’époque voulait ainsi rendre hommage à son aïeul Antonic Hugon.

Lieu : Né à Moulis sur ces mêmes parcelles où, aujourd’hui encore, je suis produit.

Contenance : De la demi-bouteille à l’impériale mais, sur commande, je peux aussi enfiler un Mathusalem ou un Nabuchodonosor.

Degré : J’aurais aimé 37°2 le matin mais c’est plutôt 13° et toute la journée…

Signes distinctifs de bourgeoisie : Le charme discret… Cru Bourgeois de la première heure (1932), je le suis toujours resté.

Plats préférés : Je me prête avec enthousiasme à toutes les audaces culinaires et me réjouis de mettre en valeur les plats les plus variés.

Portrait chinois

Si votre vin était :

Une chanson : de Jacques Brel ! par exemple : La valse à 1000 temps.

Un artiste : Rachmaninov

Un livre : Mendiants et orgueilleux de Albert Cossery

Un film : La Grande Evasion de John Sturges

Une devise : Keep calm and drink wine

Un homme politique : Napoléon

Un fromage : Un brebis fermier du Pays Basque

Une charcuterie : Des rillettes d’oie

Un plat : Un agneau de 7 heures

Un homme : De goût

Une femme : De caractère

Un objet : Insolite

Une oeuvre d’art : Proserpine du préraphaélite Dante Gabriel Rossetti

Une couleur : Rose pourpre

Une saison : L’été indien

Une arme : Une bombe à retardement

Une force : L’élégance

Une faiblesse : L’élégance

Un voyage : En amoureux