Philippe Raoux, le Château d’Arsac en mode contemporain.

Les Crus Bourgeois se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque producteur a sa particularité, chaque propriété a son histoire et si tous s’accordent derrière les mêmes valeurs on ne peut effacer les différentes personnalités qui composent les 257 Crus Bourgeois du Médoc. A l’occasion des dégustations primeurs qui se tiennent à nouveau au Château d’Arsac, nous avons voulu vous présenter son emblématique propriétaire. Philippe Raoux, un faux discret à l’œil percutant dont le Château et le vignoble reflètent son idée de la modernité et son amour érudit pour l’Art contemporain.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0
philippe-raoux-chateau-d-arsac-cru-bourgeois-du-medoc

Curriculum Vitae

Nom(s): Raoux

Prénom(s):Philippe

Date de naissance :03 mars 1953

Lieu :Lesparre Oran, Algérie.

Taille :1m78

Parcours :Je suis arrivé à Bordeaux en 1962 à l’indépendance de l’Algérie. Mon diplôme de l’école supérieure de Commerce de Bordeaux en poche j’ai ensuite passé le DUAD (le Diplôme Universitaire d’Aptitude à la Dégustation) avant de devenir négociant en vins de 1976 à 2014. Je suis viticulteur depuis 1981 et à la tête du Château d’Arsac depuis 1986.

Langues parlées :Anglais.

Sport-Hobbies :Equitation – Art contemporain

1ère dégustation :Du vin rouge d’Algérie coupé d’eau lorsque j’avais 8 ans sur les genoux de mon grand-père.

Dernière dégustation :Un vin blanc de Syrie qui ne valait rien du tout.

Dernière découverte vinique :Un chardonnay du Jura.

Plus beau souvenir de dégustation :Château Cheval Blanc 1974.

Pire souvenir de dégustation :Les vieux millésimes en général.

Vin préféré hormis le vôtre :Les vins de la Winemakers’ Collection.

Signes extérieurs de bourgeoisie :Ma villa au Cap-Ferret.

Signes extérieurs d’anti-bourgeoisie :Mon Opel Corsa pour me balader dans les vignes.

Une citation / une devise :Eduardo Chillida (un sculpteur basque espagnol) disait à son fils: « Il reste à faire ce que tu ne sais pas faire. Ce que tu sais faire est déjà fait ».

Votre rapport à la nature : Se ressourcer pour y trouver l’équilibre parfait.

Plat préféré :Le cabillaud façon portugaise.

« Puiser dans la terre pour donner du sens à ce que je suis »

Restaurant préféré :La Cave du Bigoudy, un restaurant à Bordeaux, avec mes copains.

Péché mignon :Le cheesecake new-yorkais.

Curriculum Vini

Nom(s):Château d’Arsac.

Date de naissance :11ème siècle.

Lieu :Arsac/Margaux/Haut-Médoc.

Signes distinctifs de bourgeoisie :Bourgeois parce-qu’ancien, élégant et un brin ostentatoire (une longue façade de 62 mètres donnant sur la route).

A boire avec :Des amis, dans une ambiance feutrée avec des plats fins et délicats qui accompagnent les vins servis…

Age de prédilection :10ans.

Portrait chinois

Si votre vin était…

Une chanson :Ne me quitte pas, Jacques Brel.

Un artiste :Jean-Paul Belmondo dans Le Magnifique.

Un livre :« L’homme qui rit » de Victor Hugo, plein d’émotions.

Un film :« Va, vis et devient » film israélien de Radu Mihaileanu (2005).

Une devise : Puiser dans la terre pour donner du sens à ce que je suis.

Un homme politique :Daniel Cohn-Bendit.

Un fromage :Du boursin.

Une charcuterie :Un grenier médocain.

Un plat :Une souris d’agneau caramélisée au miel.

Un homme :Sean Connery.

Une femme :Claudia Schiffer.

Un objet :Une Aston Martin.

Une oeuvre d’art :Bleu 2, de Miro.

Une couleur:Bordeaux.

Une saison :Le printemps.

Une arme :Un couteau suisse.

Une force :Un biceps.

Une faiblesse :Un mollet.

Un voyage :Retour à Oran.

Une histoire :la formidable aventure que je vis au château d’Arsac depuis la date de son acquisition en 1986.

Une fleur :Une rose rouge.