La grive au chasseur

C’est dans les plus vieux pots qu’on fait la meilleure confiture, vous connaissez la chanson, mais à voir le nombre de néo-cuistots, le succès de la cuisine moléculaire, et la propagation de recettes plus farfelues qu’originales, on se dit que certains ont oublié ce qui a longtemps fait le charme de la cuisine familiale : les bonnes vieilles recettes et astuces de nos Grands-parents.

grives-auchasseur

Recette pour 4 personnes


Temps de préparation : 30 min
Temps de cuisson : 40 min

Ingrédients :
  • 5 Grives
  • Quelques bouts de lard
  • Graisse d'oie
  • Persil
  • Echalotes
  • 1 feuille de laurier
  • 25 cl de vin blanc
  • croûtons de pain
  • grains de raisin
  • jus de citron

Association :

- Château le Crock -


Château le Crock

Les Crus Bourgeois sont des bons vivants et ont une réputation à tenir une fois attablés. Voici pour commencer notre série « Les Bourgeois à Table », une première recette, issue des traditions et de l’histoire de notre belle région : le Médoc.

Car c’est d’abord ça la cuisine, une histoire et un voyage racontés et transmis de génération en génération, au cœur même d’une région.

Pour commencer donc, il nous fallait un symbole de notre culture du Sud-Ouest, un plat délicieux, qui se marie parfaitement avec nos crus en particulier ceux de Saint-Estèphe : la Grive au chasseur.

En Médoc, la réouverture de la chasse est l’un des éléments clés de la rentrée. Malgré les vendanges, certains vignerons aiment bien s’évader le week-end à la recherche de vols de ce petit gibier pas toujours facile à mettre dans son assiette.

« Plumez, videz, flambez les grives que vous aurez également bardées de lard. Mettez-les dans une casserole avec un peu de graisse d’oie, du persil, des échalotes hachées, une feuille de laurier, du sel et du poivre. Lorsque les Grives ont pris une belle couleur, saupoudrez avec une cuillère de farine. Mouillez ensuite avec ½ verre d’eau et ½ verre de vin blanc. Laissez cuire ½ heure à feu doux.
Ayez quelques croûtons frits et écrasez-y les boyaux et le foie, posez ensuite une grive sur chaque croûton, servez sur un plat rond en arrosant avec la sauce de la cuisson et ajoutez légèrement une dernière touche : un jus de citron. »

Les amateurs de sucré-salé pourront rajouter quelques grains de raisin pour amener une pointe de douceur.

Voilà il ne vous reste plus qu’à partir la fleur au fusil à la recherche de ce gibier délicieux.
Pour les moins habiles et les citadins, il faudra vous armer de patience et faire jouer votre réseau pour trouver un camarade chasseur suffisamment généreux pour vous donner quelques unes des ses précieuses grives. Et oui, le plus dur dans cette recette bien de chez nous, c’est encore de trouver la matière première, la grive étant interdite à la vente et le « prélèvement » étant très réglementé dans les régions pratiquant cette chasse.

Pour arroser ce plat, simple mais diaboliquement efficace, quoi de mieux qu’un joli Saint-Estèphe, le Château le Crock par exemple, dont le propriétaire Olivier Cuvelier, en plus de faire de très bons vins, est une fine gâchette !

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0

Dernières Recettes

  • Suivez-Nous !

  • La photo de la semaine

    #CrusBourgeois

  • Facebook

  • Twitter